Naturopathie

« Là où il y a une volonté, il existe un chemin. »                                                     W. Churchill

La naturopathie est préventive, c’est à dire qu’en tant que naturopathe je suis avant tout un éducateur de santé.

En complémentarité de la médecine allopathique, elle permet de maintenir et d’optimiser sa santé au naturel pour une amélioration durable et profonde de la qualité de vie.
Mais aller voir un naturopathe peut vous apporter bien plus que ça. C’est une approche holistique, qui prend l’individu dans sa globalité au sein de son environnement. C’est donc l’occasion rarissime d’aborder tous les plans de votre vie avec un thérapeute. Enfin vous sentir pleinement entendu.

Mon bilan naturopathique complet dure entre 2 et 3h. Cela m’offre la possibilité d’avoir une vue d’ensemble de vos troubles physiologiques mais aussi de ce qui, à un moment de votre vie, a pu être la cause de ces troubles.

Bien plus qu’une amélioration simplement physiologique, cela peut représenter un nouveau départ pour vous. L’objectif étant de vous donner les clés de vous-même et de votre santé et pourquoi pas, faire un pas en avant dans les projets de votre vie !

Les origines de la naturopathie

origine naturopathie recolte plante medicinale afrique femme main

Elle remonte aux origines de l’humanité. Tout comme en Inde avec la médecine ayurvédique ou en Chine avec la médecine traditionnelle chinoise, il était quotidien en occident de se soigner avec des tisanes, des bains, de l’argile ou encore le « jeûne ».

A l’époque de la Grèce antique, Hippocrate, considéré comme le père de la médecine, a définit les bases de la naturopathie avec les tempéraments, l’humorisme et la force vitale.

Ce savoir s’est construit à travers les siècles et a apporté les clés du mieux-être par l’hygiène de vie et les solutions naturelles jusqu’au moyen âge. A cette époque, le pouvoir de la religion provoqua la chasse aux sorcières en France et dans d’autres pays.

Le savoir s’est gardé en Allemagne (Hildegarde de Bingen) puis est revenu des siècles plus tard en France. Il y a été structuré dans les années 1930 par P.V. Marchesseau.

Les fondements de la naturopathie

♦  Causalisme : Le naturopathe écoute « ce que le mal-a-dit » en recherchant son origine dans les causes profondes.

♦  Holisme : Le naturopathe se préoccupe de l’individu dans sa totalité. Il prend en compte les impacts physiques, mentaux, émotionnels et sociaux qui ont jalonné son histoire.

♦  Hygiénisme : Le naturopathe utilise harmonieusement et de manière intelligente le milieu naturel et ce qu’il nous offre comme techniques naturelles.

♦  Vitalisme : C’est la connaissance, le respect et l’utilisation de l’énergie vitale. La force vitale est une énergie (en Inde : le Prana, en Asie le Ki ou Chi) qui permet de maintenir l’homéostasie (maintien de l’équilibre de nos constantes physiologiques).

♦  Humorisme : C’est l’importance accordée à la qualité du terrain. Le corps est constitué à 70% de liquides que l’on appelle les « humeurs ». La pureté de ces liquides maintient l’équilibre. Leur encrassement amène le déséquilibre et la maladie.

statue hippocrate pere naturopathie et medecine